Warland Manuel

Mon choix a été fait. J’ai 41 ans et après 21 ans de tabagisme à 80 tueuses par jour, après quelques essais désastreux de substituts pharmaceutiques et quelques petits soucis de santé, je ne fume plus. Je vapote maintenant depuis le 19 mai 2015 à 15h00, avec du bon matériel que j’ai acheté dans un shop physique spécialisé. Un shop dans lequel j’ai été bien accueilli, écouté et très bien conseillé par des personnes compétentes, professionnelles, passionnées de la vape, qui savent de quoi elles parlent, un shop dans lequel j’ai trouvé directement mon liquide favori (mon « All Day »). Je n’ai plus touché une tueuse depuis ce premier jour de vape.

Ma santé s’est améliorée, je dors mieux, je ne tousse plus, je n’ai plus mal dans la poitrine quand je respire, je récupère mon souffle que j’avais perdu, je retrouve l’odorat et le goût, je ne ronfle presque plus, je n’ai plus les doigts jaunes, je ne sens plus la clope à 20m à la ronde. Finie la nicotine qui s’accroche et qui jaunit les meubles, murs, plafonds et pare-brise de voiture car il n’y a pas de nicotine dans la vapeur que je rejette. Finis les cendriers à vider et l’odeur infecte du tabac. OUI ! l’odeur d’une clope me dégoûte, maintenant, et je me demande comment j’ai pu être fumeur et imposer cela à tout le monde et à mon entourage. Et fini d’être en manque de clope et de courir à 2h du mat pour trouver un night-shop ou une station ouverte pour aller chercher ces tubes à cancer, ou d’ennuyer son monde avec un « t’as pas une clope pour moi ? » – « t’as pas du feu ? » etc. Sans oublier le plus important, fini le tabagisme passif pour mon entourage.

Maintenant on respire, mon portefeuille aussi d’ailleurs, et laissez-moi vous dire…Ça fait un bien fou.

J’ai débuté en 16mg/ml pendant une semaine, puis je suis passé à 12 mg/ml pendant un mois, ensuite je suis passé à 10 mg/ml pendant une semaine et là, à l’heure ou j’écris ce document, je suis à 8 mg/ml, des fois 6mg/ml selon le matériel et le liquide que j’utilise. Je descendrai à nouveau le taux de nicotine, comme précédemment, lorsque le Hit sera trop fort ou lorsque mon corps me signalera que ce dosage n’est plus adapté.